mercredi 29 juin 2016

Malaisie : Georgetown le carrefour multiculturel asiatique



pour une fois, nous ne traversons pas dans une barque pourrie, mais avec un veritable ferry

et nous débarquons directement à Georgtown un melting-pot ou Malais, Chinois, Indiens et expats se côtoient dans cette ville, capitale de l'état de Penang, qui depuis 2008 est classée au patrimoine mondial de l'UNESCO.
 
depuis c'est un peu "Bonnie and Clyde" avec un coté "hyper" touristique et un autre versant plus chaotique 

l'heritage historique a résisté surtout en ce qui concerne les différentes communautés religieuses. Ici on trouve églises, temples bouddhistes, temples confucianistes, temples hindouistes, mosquées, synagogues mais aussi des temples dédiés au consumérisme avec ses immenses centres commerciaux.
Bref, il y en a pour tout le monde
nos amis Chinois sont tout de même les grands 
vainqueurs
  
 on en trouve à chaque coin de rue

 mais pour un fois, les indiens ne sont pas loins derrieres avec un quartier très dynamique quoique parfois un peu bruyant .




quant aux musulmans malais, les haut-parleurs leurs permettent de compenser le "faible" nombre de membres de la communauté par le nombre de décibels 

bon faut pas exagérer non plus, suivant les quartiers et les moments de la journée, il est possible de profiter du calme pour déambuler tranquillement


on a beau lutter ! mais dès que l'on aperçoit une croix fédérale, même si le menu est en "Suisse Allemand" on ne peut pas résister. Ici (pas dans ce restaurant ) c'est un paradis culinaire et on vient de loin, de toute la Malaisie, pour profiter de la variété en passant d’un quartier à l’autre, on mange tantôt avec les mains tantôt avec les baguettes mais toujours pimenté. 
On a abusé de la cuisine indienne avec un grand plaisir car ça nous changeait vraiment par rapport à ce que l'on mangeait depuis notre entrée en Asie du sud-est


 même aux abords des mosquées ancestrale, les tenues vestimentaires ne sont pas uniformes et dans la même rue il n'est pas rare de croiser une femme en sari avec son tilak, une touriste chinoise avec son mini short et en face une femme portant le Hijab.
je n'ai pas mis de lien hypertext vers Wikipédia pour expliquer le mini short ;-)
 

 Un vendeur de soucoupes volantes ?
Non juste une vieille pub pour une marque de sauce chinoise 


Vous les aviez déjà vus dans l'article précédent 

Les fameux batons "d'encens" 

ainsi que le papier monnaie pour les offrandes aux ancêtres 

 à ce propos, les cimetières chinois pourraient en choquer plus d'un en occident
par le coté dépotoir avec tout et n'importe quoi répandu sur les tombes   

dans toute la zone historique il est désormais interdit de fumer à l'intérieur des lieux publiques

ce n'est parce qu'on voyage en mode routard qu'on doit se laisser aller avec une barbe et des cheveux longs

alors on soutien le petit commerce et en plus en général on rigole bien

ce jour la, j'ai même eu le droit à une finition spéciale avec holiday on ice  

mais Georgetown est surtout connue pour ses fresques murales qui embellissent  les ruelles de la vieille ville et incitent les visiteurs à s'y aventurer un peu plus 

il y a encore beaucoup de trishaw qui sont la version malaysiennes des rickshaw, pur eux le vélos n'est pas vraiment une partie de plaisir


chapardeurs de dimsums  

Il n'a pas de porte bidons, mais on le soupçonne de planquer des bouteilles 

tous les soirs durant notre séjour on le verra passer avec son chien, probablement sur le chemin du retour à la maison


un coin calme et à l'ombre pour réussir à lire le journal tranquillement






Un test pour les chats daltoniens ?




Bruce Lee en mode karaté chat

 faut juste espérer que le propriétaire ne vienne pas reprendre sa moto



mais comme toujours, notre séjour aura été l'occasion de faire de formidables rencontres, comme Claude et sa petite famille au grand coeur qui a failli réussir à nous kidnaper pour rester quelques mois sur cette ile
vous pouvez aller jeter un oeil sur ce site pour voir quelques exemples de "trophée" de ce chasseur de camions et camionneurs.
claudebarutel.smugmug.com

Harn Sheng Khor qui n'a jamais hésité à venir depuis Butterworthpour boire une bière avec nous 

mais avant de vous quitter, il nous faut également parler de ce petit coin de paradis à Balik Pulau 

avec ses villages de pêcheurs
 La guesthouse Titi TerasVillage House

 qui accueille les cyclos de passage avec le site warmshowers.org
et qui essaie de promouvoir le cyclisme à l'échelle locale pour découvrir la région par les petites routes sans circulation



 grace à Adrian, MaxAli et tous les autres, nous avons 
découvert une autre facette de cette ile

on a également profité de les initier aux joies du pilotage d'un vélo de 60 kilos

et pour nous d'essayer le folding bike avec ses roues "ridicules"

ça ne nous a pas vraiment convaincus, donc on va continuer avec nos fidèles Villiger cabonga qui nous accompagnent depuis 17 ans.
merci àvous tous de continuer de nous accompagner

5 commentaires:

  1. Merci pour la promenade! Quelle ville extraordinaire, ça donne envie!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est comme les mariages ça se mérite ;-)

      Supprimer
  2. Les fresques murales sont très belles!
    J'aime bcp la photo du chien transporté par son maître 😉

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. une véritable Horloge, il nous indiquait l'heure pour sortir les tables devant le chinois qui a le monopole de la vente de bière .......
      et bien sur , le rendez vous des cyclos back-packers harassés par le soleil brulant des tropiques.....

      Supprimer